Le système français de retraite par répartition est fondé sur la solidarité entre les générations.
Cependant, les perspectives démographiques sont peu favorables :

Une baisse constante du nombre d'actifs cotisants pour 1 retraité, qui s'explique par
- l'allongement de la durée de vie évalué à 1 an tous les 4 ans,
-
l'entrée de plus en plus tardive des jeunes dans la vie active,
-
l'arrivée à l'âge de la retraite des générations d'après-guerre à partir de 2006.

Une retraite estimée nettement inférieure au dernier revenu d'activité :
Exemple : d'après nos estimations de calculs, sur la base de la législation sociale en vigueur, en considérant une acquisition de points constante jusqu'à l'âge de la retraite en 2020, pour un individu âgé de 45 ans en 2000.
Pour un revenu annuel brut de 32.000 €
, la pension est égale, en moyenne, à 55 % de ce revenu.

Ainsi, pour maintenir le niveau de vie, il est indispensable de compléter la retraite des régimes obligatoires par un complément de retraite par capitalisation.

Des mesures fiscales et sociales avantageuses

Pour votre entreprise

  • Les cotisations versées par votre entreprise au titre de Garantie Retraite Entreprises sont déductibles de votre bénéfice imposable (Article 39 du Code Général des Impôts).
  • Les cotisations de votre entreprise au titre de Garantie Retraite Entreprises sont exonérées de charges sociales, dans les limites de la règlementation.

Pour vos salariés

  • Garantie Retraite Entreprises est souscrit dans le cadre de l'Article 83 du Code Général des Impôts. Ainsi, les cotisations versées par votre entreprise comme par vos salariés n'entrent pas dans leur revenu imposable dans la limite légale.
LA RETRAITE
© 2009 AIP FRANCE